Véhicules hybrides : les différentes technologies existantes

L’adoption des énergies alternatives passe la vitesse supérieure en France. Après les particuliers, c’est au tour des entreprises de s’y mettre. Selon un récent sondage réalisé par l’Institut Kantar pour le compte de l’Arval Mobility Observatory, 57% des responsables de flotte déclarent utiliser au moins une technologie alternative, contre 30 % en 2020 et ils pourraient être 80% d’ici trois ans. Quels sont ces technologies alternatives ? On fait le point.

Estelle Picard
Publié le 01 avril 2021
par Estelle Picard

Les véhicules hybrides : un marché en pleine accélération

Il semblerait que les voitures à batteries ne connaissent pas la crise. Alors que le marché de l’automobile a reculé de 25 % en 2020 sous l’effet de la crise sanitaire, les ventes de véhicules à batterie ont été multipliées par trois par rapport à 2019. D’abord portée par les particuliers, la croissance du marché de l’électrique gagne les entreprises. Les considérations environnementales, la perspective d’économies de carburant, les incitations fiscales ou encore les restrictions de circulation à venir dans les villes pour les véhicules à motorisation classique se conjuguent pour accélérer la transition énergétique du parc automobile vers des véhicules plus « verts ». Mais de quoi parle-t-on exactement ? Plus que les véhicules 100 % électriques, ce sont les ventes de véhicules hybrides qui progressent : de 200 % pour les hybrides rechargeables et de 56 % pour les hybrides simples. Ces véhicules hybrides ont pour caractéristique d’être équipés de deux moteurs, un thermique et un électrique, afin de réduire au maximum la consommation de carburant, mais avec des différences importantes selon les technologies utilisées et les modèles.

L’hybride « classique » ou « full hybrid »

La voiture hybride « classique », également appelée « full hybrid », doit sa popularité à Toyota qui a largement contribué à démocratiser la technologie avec sa Toyota Prius, lancée dès 1997. C’est la variante la plus connue et la plus répandue des hybrides. Comme son nom l’indique, cette propulsion permet une conduite purement électrique, ce dont un semi-hybride est incapable. Mais le tout hybride ne dispose que d’une batterie relativement petite qui, en outre, n’est pas rechargeable de manière externe. Elle se recharge par la mise en route du moteur thermique ou par l’énergie cinétique récupérée par le véhicule au freinage. L’autonomie de ce type de véhicule est donc limitée à quelques kilomètres. C’est pourquoi il est nettement moins cher que les voitures électriques ou les hybrides rechargeables. 

Les hydrides rechargeables ou PHEV (Plug-in-Hybrid Electric Vehicle)

Ici, le fonctionnement du véhicule s’appuie sur un moteur thermique (essentiellement essence), associé à un ou deux moteurs électriques, animés par des batteries qui peuvent être rechargées sur une borne électrique. Le principal atout de cette technologie réside dans la possibilité de pouvoir parcourir 40 à 50 km uniquement en énergie électrique avant que le moteur thermique ne prenne le relais et se déclenche. Ce qui évite de devoir recharger la batterie sur de longues distances. L’inconvénient réside dans la consommation plus élevée dans les deux modes de conduite – car l’autre alternative de moteur doit être tractée. En outre, le système de double propulsion entraîne des prix assez élevés, du moins en comparaison avec les moteurs 100 % essence ou diesel. La majorité de l’offre se situe dans le segment des véhicules de classe moyenne ou SUV.

Micro-hybride ou « mild hybride »

Le terme de Micro-hybride ne désigne pas des véhicules hybrides comme les précédents : il n'y a pas de traction électrique, le moteur électrique sert uniquement de support au moteur thermique. Les voitures équipées d’un système « hybride léger » disposent d’un alterno-démarreur 48 volts de forte puissance qui permet d’accompagner et de soulager le moteur thermique lors d’accélérations ou à très faible vitesse. Dans le meilleur des cas, cette technologie permet d’économiser jusqu’à 10 % de la consommation.

Loc Eco fait sa transition énergétique avec des véhicules hybrides

Spécialiste de la location, Loc Eco dispose d’un parc d’environ 6 000 véhicules pour répondre aux besoins et usages de ses clients, particuliers et professionnels. Depuis plusieurs années, la marque au dromadaire, attachée à proposer une vraie alternative à la propriété automobile, a engagé sa transition énergétique en intégrant dans son parc des véhicules hybrides qui représenteront prochainement 25 % de la flotte. Loc Eco propose ainsi à la location un vaste choix de véhicules hybrides, diversifié tant par les technologies utilisées (48 % de full hybrid, 34 % de micro-hybrides et 19 % d’hybrides rechargeables), que par les modèles (citadines électriques, économiques, compactes, breaks, SUV...).

Toutes nos locations de voitures électriques incluent une recharge complète, ce qui signifie que vous n’avez pas besoin de recharger votre véhicule avant de le restituer à la fin de votre location. Cependant, au cas où vous auriez besoin de recharger la voiture, les équipements nécessaires sont inclus dans la location avec la mise à disposition de câbles pour effectuer la recharge directement au domicile ou sur les bornes de recharge publiques.